vaisselle


vaisselle

vaisselle [ vɛsɛl ] n. f.
XIVe; vessele 1138; lat. pop. vascella, plur. de vascellum, pris pour un fém. sing.
1Ensemble des récipients qui servent à manger, à présenter la nourriture. Pièces de vaisselle. assiette, 1. bol, légumier, 2. plat, plateau, saladier, saucière, soucoupe, soupière, sucrier, tasse. Service de vaisselle. Meuble où l'on range la vaisselle. buffet, crédence, dressoir, vaisselier. Vaisselle d'or, d'argent. Vaisselle plate (proprt faite avec une seule lame de métal) :vaisselle de métal précieux. — Vaisselle de faïence, de porcelaine, de terre cuite. Vaisselle en pyrex. Pile de vaisselle. Casser de la vaisselle. Loc. fam. S'envoyer la vaisselle à la tête : se disputer violemment.
2Ensemble des plats, assiettes, ustensiles de table, etc., qui sont à laver. Machine à laver la vaisselle. lave-vaisselle. Égouttoir à vaisselle.
Lavage de la vaisselle ( plonge). « J'aidais maman à faire la vaisselle; elle lavait les assiettes, je les essuyais » (Beauvoir). Liquide vaisselle, qui sert à faire la vaisselle. Elle n'a pas fini sa vaisselle. Eau de vaisselle.

vaisselle nom féminin (latin populaire vascella, pluriel du bas latin vascellum, petit vase) Ensemble des pièces et accessoires destinés au service de la table : Vaisselle de porcelaine. Action de laver et d'essuyer les assiettes, les plats, etc., qui ont servi au repas : Le préposé à la corvée de vaisselle.vaisselle (expressions) nom féminin (latin populaire vascella, pluriel du bas latin vascellum, petit vase) Eau de vaisselle, eau dans laquelle on a lavé la vaisselle ; boisson, potage clair ou douteux.

vaisselle
n. f.
d1./d Ensemble des récipients dont on se sert à table. Vaisselle de porcelaine.
d2./d Ensemble des récipients et des ustensiles qui restent à nettoyer après un repas. Laver la vaisselle.
|| L'opération de nettoyage elle-même. Faire la vaisselle.
|| (Belgique, Québec) Savon à vaisselle: V. savon.
(Québec) Linge à vaisselle: V. linge.
Fam. Set de vaisselle: V. set (sens 3).

⇒VAISSELLE, subst. fém.
A. — 1. Ensemble des récipients, des plats, des assiettes et des ustensiles divers servant à la présentation et à la consommation des aliments sur la table.
a) [Du Moy. Âge au XIXe s.] Ensemble des pièces en métal précieux, souvent ouvragées, composant le service de table des seigneurs et constituant une richesse monnayable. Vaisselle godronnée; vaisselle d'argent, de vermeil; fondre sa vaisselle; vaisselle au poinçon de Paris. Le prince d'Orange (...) en est réduit à vendre sa vaisselle d'or aux juifs de Strasbourg, pour donner de la poudre à ses partisans! (SARDOU, Patrie! 1869, I, 1er tabl., 2, p. 11).
Vaisselle montée. Vaisselle d'or ou d'argent dont les pièces sont faites d'éléments joints. La table. Sans être aussi considérable qu'au XVIIIe siècle, la vaisselle de tableplate ou montéereste fort abondante et d'une variété extrême (GRANDJEAN, Orfèvr. XIXe s., 1962, p. 46).
Vaisselle plate. Vaisselle d'or ou d'argent massif dont les pièces sont d'un seul morceau. [La table] prenait tout à fait bon air avec sa vieille vaisselle plate chargée de ciselures et blasonnée d'armoiries, ses flacons en cristal de Bohême mouchetés d'or, ses verres de Venise aux pieds en spirale, ses drageoirs à épices et ses mets d'où montaient des fumées odorantes (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 439).
[Au XIXe s.; p. oppos. à la vaisselle de porcelaine, de faïence] Vaisselle d'argent. Il se demandait (...) pourquoi des gens qui ne le valaient pas se permettaient de manger dans la vaisselle plate, quand il mangeait, lui, maître Jolibois, tout simplement dans la porcelaine (SANDEAU, Sacs, 1851, p. 24). On avait remplacé la vaisselle plate par de la porcelaine de Sèvres, décorée de fines peintures bleues et roses (ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 163).
Pop., vieilli. Vaisselle de poche. ,,Argent en espèces, disponible`` (CELLARD-REY 1980). Mon petit, décidément tu es plus fort que moi... Allons, faisons avancer la vaisselle de poche (E. DE GONCOURT, Zemganno, 1879, p. 106). Arg. Vaisselle de fouille. Même sens. (Ds CELLARD-REY 1980).
b) [P. oppos. à l'argenterie, aux couverts, à la verrerie, à la batterie de cuisine] Ensemble des assiettes, tasses, bols, plats, récipients constituant un ou des services de table. La vaisselle, en faïence brune et blanche, valait bien douze francs (BALZAC, Cous. Pons, 1847, p. 312). Au fond, dans l'encoignure où quelque humble vaisselle Aux planches d'un bahut vaguement étincelle, On distingue un grand lit (HUGO, Légende, t. 2, 1859, p. 761).
SYNT. Vaisselle blanche, dépareillée, ébréchée, incassable; vaisselle de couleur; vaisselle de carton, de faïence, de grès, de matière plastique, de porcelaine, de verre trempé, en terre cuite; débris, tessons de vaisselle; briser, casser de la vaisselle; empiler, ranger la vaisselle; réassortir la vaisselle d'un service.
Expr. fig., fam. S'envoyer la vaisselle à la tête. Se disputer violemment. (Dict. XXe s.).
2. a) Ensemble des récipients, des plats, des assiettes, des couverts, des verres et des ustensiles de cuisine qui sont à laver. Ce jour-là, elle négligea son ménage. Elle laissa même la vaisselle s'empiler sur l'évier et elle cousit longtemps (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 272).
Machine à laver la vaisselle. Synon. lave-vaisselle. V. ce mot A ex. de D. Chappat.
SYNT. Vaisselle grasse, sale; lavette, torchon de vaisselle; bac à vaisselle; produit pour la vaisselle; laveur, laveuse de vaisselle; écurer, égoutter, essuyer, laver, rincer la vaisselle; laisser la vaisselle s'empiler, traîner.
b) P. méton. Action de laver et d'essuyer les plats, les assiettes, etc., qui ont servi au repas. Corvée de vaisselle. Après sept heures, en principe, les petits boulots sont rentrés. Leurs femmes sont dans la vaisselle, le mâle s'entortille dans les ondes radios (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 20).
Faire la vaisselle. Synon. techn. faire la plonge. J'aidais maman à faire la vaisselle; elle lavait des assiettes, je les essuyais (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 105).
Eau de vaisselle. Eau qui sert ou a servi au lavage de la vaisselle. Synon. vieilli eau grasse. Ses mains plongeaient dans l'eau de vaisselle, tiède et savonneuse (ROY, Bonheur occas., 1945, p. 166).
P. anal., pop., fam. Potage trop clair, café sans saveur, liquide douteux. On leur avait fait payer dix francs de l'eau de vaisselle, où nageaient des pâtes (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 576).
B. — P. anal. Ensemble d'ustensiles, de récipients destinés à un autre usage que la table. Vaisselle de toilette en or (ARAGON, Cloches de Bâle, 1934, p. 26 ds ROB. 1985).
VITIC. Vaisselle vinaire. Ensemble des cuves, tonneaux, etc., servant à la vendange et à la fabrication du vin. C'est un bon et rude ouvrier spécialisé dans la fabrication des cercles pour vaisselle vinaire. Il fend, il « ripe », il « trempe » tous les cercles qui corsettent les fûts, bandes de bois brunes aux ligatures d'osier d'or. Et ceux de la cuve, du tonneau où le vin est foulé (PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p. 145).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) ) Ca 1140 veissele « ensemble des récipients qui servent à la préparation et à la présentation des aliments » (GEOFFROI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 5990); ca 1155 vaissele (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 10487); ) 1435 (Estat. de S. J. de Jer. [= Statuts de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem], f° 61b, Arch. de la Haute-Garonne ds GDF., s.v. plate: la vaysselle d'or ou d'argent en placte); 1634 vaisselle plate, vaisselle montée (Inventaire de Charles Benoît, notaire d'apr. HAVARD t. 4, col. 1499); 1680 vaisselle plate, vaisselle montée (RICH.); ) 1835 vaisselle plate « plats et assiettes d'argent, par opposition à vaisselle de porcelaine, de faïence, etc. » (Ac.); b) ) 1842 eau de vaisselle (HUGO, Rhin, p. 17); ) 1882 « lavage de la vaisselle » (ZOLA, Pot-Bouille, p. 277: sa vaisselle finie); 1929 faire la vaisselle (DABIT, Hôtel Nord, p. 151); 2. 1773 arg. « argent » (Les Porcherons ds Les Amusemens Rhapsodi-Poétiques de Paris, Stenay, 1773, p. 177: il faut que la vaisselle Sorte soudain de l'escarcelle); 1810 vaisselle de poche (Les Parades des boulevarts, vii [Delaunay] ds QUEM. DDL t. 32, s.v. tirelire). B. Fin XVe s. vesselle « tonneau » (Le Parnasse satyrique du xve s., éd. M. Schwob, XVIII, p. 74: Maintenant j'ayme la vesselle Et boy jusqu'à dire: Holla!); 1530 (Arch. de la Gironde, Not., Charrier, 95-5, 29 août ds GDF.: ung tonneau de vin en une bonne vaycelle neuve); 1766 [1re éd.] (DESGROUAIS, Gasconismes corrigés, p. 246: il faut apprêter sa vaisselle [= tonneaux, futailles, pour les vendanges]); 1875 vaisselle vinaire (Messager du Midi dans Gaz. des Trib., 16 sept., p. 895, 4e col. ds LITTRÉ Suppl. 1877). D'un lat. pop. vascella, plur. de vascellum (vaisseau) pris pour un fém. sing. de sens collectif. Fréq. abs. littér.:587. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 363, b) 928; XXe s.: a) 1 081, b) 1 038.
DÉR. 1. Vaisselier, subst. masc. Meuble de cuisine ou de salle à manger formé de deux parties, le corps inférieur servant au rangement du linge de table et de la vaisselle, le corps supérieur comportant des étagères à rebords sur lesquelles sont exposées les assiettes et les pièces décoratives. Synon. crédence, dressoir. Rayons du vaisselier. Je vis les bahuts, les lits bretons, les vieilles assiettes rangées au vaisselier (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 94). Une sage lumière tirait de l'ombre les plats du vaisselier, une écuelle d'étain, les flancs polis ou les panneaux des meubles (POURRAT, Gaspard, 1931, p. 211). En compos. Buffet-vaisselier. Même sens. Comme meubles, un buffet-vaisselier, une table étroite dans la cuisine (PESQUIDOUX, Livre raison, 1932, p. 237). []. Att. ds Ac. 1935. 1res attest. 1376 (Inventaire ds B. PROST, Inventaires mobiliers des Ducs de Bourgogne, t. 1, n° 2467: un vaichelier à mettre un bassin [sens incertain: meuble faisant partie du mobilier d'un tavernier]), 1568 (Inventaire de Pierre Bonafous, conseiller au parlement, Toulouse ds HAVARD 1890; deux petitz vaisseliers d'avet [c.-à-d. de sapin]); de vaisselle, suff. -ier. 2. Vaissellerie, subst. fém. a) Industrie qui comprend la fabrication de la vaisselle de table et de récipients divers, tels que seaux, écuelles, gamelles, salières, etc. Travailler dans la vaissellerie (Lar. 20e-Lar. encyclop.). b) Ensemble d'objets fabriqués par cette industrie. Magasin de vaissellerie. Mais que de fois [ai-je rêvé] d'une petite maison hors des villes, bien proprette avec ses meubles de bois, ses vaisselleries luisantes, sa treille à l'entrée, des poules! (E. DE GUÉRIN, Journal, 1838, p. 160). []. 1res attest. a) 1838 « ensemble d'objets... » (id.), b) 1876 « industrie qui comprend la fabrication de ces objets » (Lar. 19e); de vaisselle, suff. -erie.

vaisselle [vɛsɛl] n. f.
ÉTYM. XIVe; vessele, 1138; désigne surtout en anc. franç. les riches ustensiles de ménage, l'argenterie; du lat. pop. vascella, plur. de vascellum, pris pour un fém. singulier.
1 Ensemble des récipients qui servent à manger, à présenter la nourriture. || Pièces de vaisselle. 2. Assiette, 1. bol, légumier, plat (II., B., 3.), plateau, saladier, saucière, soucoupe, soupière, sucrier, tasse (→ Commodité, cit. 6; étinceler, cit. 10; luisant, cit. 4). || Service (supra cit. 9) de vaisselle. || Meuble où l'on met la vaisselle. Buffet, crédence, dressoir, vaisselier. || Vaisselle au poinçon de Paris; aux armes (→ Éconduire, cit. 2). || Vaisselle godronnée (cit. 1); en bosse (relief).Vaisselle d'or, d'argent ( Grosserie), de cuivre (dinanderie). || Métal à vaisselle : alliage de plomb.
1 (…) le père Léonard aimait à faire montre de sa richesse, et la veuve n'était pas fâchée non plus d'étaler sa belle vaisselle et de tenir table comme une rentière.
G. Sand, la Mare au diable, XII.
2 Les seuls vestiges de son existence royale qui restassent au prince était son argenterie et la vaisselle ornée de couronnes royales richement gravées et dorées.
Hugo, Choses vues, II, XI, IV.
Loc. fam., vieilli (argot milit. de l'Empire, Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 1005). Vaisselle de poche : monnaie, argent en pièces.
Loc. (1405). Vaisselle plate, faite avec une seule lame de métal (→ 1. Plate).REM. Bien qu'employé avec une valeur technique particulière, l'adjectif plat a ici son sens courant. — (Depuis le XVIIIe). || Vaisselle plate, de plate : vaisselle de métal précieux (y compris les pièces soudées, montées).REM. Le contresens vient en partie de la fausse étymologie espagnole donnée à l'expression (plata « argent »).
3 De la vaisselle plate; de la vaisselle moulée : l'une est unie, comme les plats et les assiettes; l'autre est élevée, comme les flambeaux et les aiguières.
Furetière, Dict., art. Vaisselle (1690).
Mod. (la vaisselle métallique étant devenue l'exception). || Vaisselle de faïence, de porcelaine, de poterie. || Vaisselle épaisse (→ Gras, cit. 8). || Vaisselle blanche, à décor, à fleurs, unie. || Vaisselle en verre incassable, en matière plastique.Pile de vaisselle. || Casser de la vaisselle. || Débris (→ Famélique, cit. 2), tessons de vaisselle (→ Insurrection, cit. 4). — ☑ Fig., fam. S'envoyer la vaisselle à la tête : se disputer violemment.
2 (XIXe). Ensemble des plats, assiettes, ustensiles de table, etc., qui sont à laver. || Laver, faire la vaisselle. Nettoyer, relaver (régional). → Gerçure, cit. 1; souillarde, cit. 1. Vx. || Laver (cit. 5) les vaisselles. || Écurer (vx), égoutter, rincer, essuyer la vaisselle. || Laveur de vaisselle. Plongeur. || Machine à laver la vaisselle. Lave-vaisselle. || Laisser s'entasser la vaisselle.Bac à vaisselle (→ Rincer, cit. 2). Évier. || Lavette, balai, torchon, égouttoir à vaisselle. || Une grosse vaisselle. || Corvée de vaisselle. Fam. || Une vaisselle de trois jours, les ustensiles salis et non lavés depuis trois jours. Appos. || Liquide vaisselle, pour faire la vaisselle.Lavage de la vaisselle ( Plonge). || Une vaisselle vite expédiée. || Eau de vaisselle. Eau.
4 (…) j'aidais maman à faire la vaisselle; elle lavait des assiettes, je les essuyais (…)
S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 105.
5 — Voyons, monsieur, dépêchez-vous (…) il est bientôt une heure, ma vaisselle ne peut pas traîner comme ça jusqu'à demain (…) Elle commençait à enlever les assiettes (…)
Zola, la Joie de vivre, X, t. II, p. 143 (1884).
3 Ensemble d'ustensiles, de récipients servant à un autre usage que la table.(1875, in Littré, Suppl.). || Vaisselle vinaire : paniers, cuves, tonnes, etc. servant à la vendange, à la fabrication du vin.Vaisselle de toilette en or (Aragon, les Cloches de Bâle, p. 26).
DÉR. et COMP. Vaisselier. Lave-vaisselle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vaisselle — Vaisselle. s. f. Tout ce qui sert à l usage ordinaire de la table, comme plats, assiettes &c. Vaisselle d or, d argent, de vermeil doré, d estain. vaisselle de terre, de crystal, de fayence, de porcelaine. vaisselle unie. vaisselle cizelée.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vaisselle — Vaisselle, Vasa. Vaisselle d argent, Argentum. Vaisselle d argent massif, Argentum solidum. Vaisselle d or ou d argent à bosses et images enlevées, Signis aspera poþcula. Vaiselle d argent à ouvrage plein, Pura vasa. Vaisselle plaine et sans… …   Thresor de la langue françoyse

  • vaisselle — (vè sè l ) s. f. 1°   Terme collectif. Plats, assiettes, et tout ce qui sert à l usage de la table. Vaisselle de porcelaine. •   J y trouvai [dans la rue, pendant un incendie] M. et Mme de Guitaut quasi nus.... la petite de Vauvineux qu on… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VAISSELLE — s. f. Tout ce qui sert à l usage ordinaire de la table, comme plats, assiettes, etc. Vaisselle d or, d argent, de vermeil, d étain. Vaisselle de terre, de cristal, de faïence, de porcelaine. Vaisselle unie. Vaisselle ciselée. Buffet de vaisselle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VAISSELLE — n. f. Ce qui sert à l’usage ordinaire de la table, comme plats, assiettes, etc. Vaisselle d’or, d’argent, de vermeil. Vaisselle de faïence, de porcelaine. Vaisselle unie. Vaisselle ciselée, armoriée. De vieille vaisselle. Vaisselle au poinçon de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vaisselle — nf., ustensiles de cuisine (marmites, casseroles, assiettes, plats, couverts) ; baquets, cuves, pour entreposer la vendange ; récipients : ÉZE nfpl. (Albanais.001, Annecy.003, Balme Si., Charvonnex, Gruffy, Juvigny, Montricher, Saxel.002,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Vaisselle — La vaisselle est l ensemble des ustensiles utilisés pour manger. bol verre, flûte assiette fourchette couteau cuillère cruche, carafe, pichet saladier plat tasse soucoupe La vaisselle désigne aussi l action de nettoyer ces objets (on dit… …   Wikipédia en Français

  • vaisselle — n.f. Petite monnaie, argent de poche …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • vaisselle de poche —    L’argent nécessaire en amour la braise avec laquelle on chauffe les femmes.        Il a son charme, le métier de mac, surtout au point d’ vue d’ la vaisselle de poche.    LEMERCIER DE NEUVILLE.         A des pouilleux si tu t’accroches,… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • vaisselle de fouille — n.f. Petite monnaie, argent de poche …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.